O.MERIJON

peinture

digital

photographie

écrit

ACCUEIL I PARCOURS I BIOGRAPHIE I LES WHITES I EXPO DES WHITES I RELIURES WHITES I CNRS DICT BLANC I
LES WHITES SPIRITS I MUSEE DE LA POSTE I ARIANESPACE I PEINTURE MUSIQUE I LES AMEDEOS I
2008 I EXPO INCROYABLE MAIS BLANC I DICTIONNAIRE/ LE BLANC I 2009 I PELERIN, UN NUMERO TOUT BLANC I 2010 I EXPO UN BLANC HAUT EN COULEURS I
 
O.MERIJON,

Musée de la Poste

 

15mai-31 juillet 2000

Eppolevne-enveloppE

 

" L'enveloppe : Idée croisée, Timbre-Ecriture "

Sur les cent cinquante travaux réalisés durant presque un an, les 2/3 sont présents au Musée de la Poste en y ajoutant les " White Spirits " et " Whites " nés de cette démarche.

Au début, peut-être pour s'accorder à cette nouvelle curiosité, naissent des formats classiques, proches de ceux de l'enveloppe traditionnelle puis, un élan naturel pour de grands supports, se prolongea en associant l'écrit, et le concept de textes emplissant l'enveloppe.
Lisibles, mais à demi-cachés par la peinture, ces textes composés dans un dessin graphique, allaient à la rencontre de l'idée qu'une lettre, qui vous est adressée, est en partie connue, portant sûrement en elle le reflet du destinataire, comme son miroir.

De cette notion de reflet et comme une impulsion nécessaire, une correspondance entre O.MERIJON et AMAURY, un ami écrivain, prenait forme, durant laquelle il répondait par l'écriture aux messages envoyés sous la forme d'aquarelles. Cet échange épistolaire a donné naissance à un livre témoin : "Lettre qu'on écrit et puis qui nous laisse là... "

Cette période, comme c'est le cas dans toute création, a donné la ligne actuelle des toiles, très épurées et remplies d'une présence profonde.
Certains White Spirits à la géométrie en diagonale en sont la survivance et jusqu'aux dernières toiles blanches sont nées de cet acquis.

Cette exposition retraça avec beaucoup d'à propos le travail d'Olivier MERIJON sur les trois dernières années. Nous donnant une excellente vision de son art, poétique, lumineux d'où s'échappe le secret d'une présence.

 

CHEMINEMENT:

Enveloppes.Mail Art.Whites Spirits.Whites.

Correspondance avec Amaury.

OEUVRES EXPOSEES

Aquarelles.Techniques Mixtes.Huiles.

CHEMINEMENT

Enveloppe.Forme.Concept.Ligne.Surface.

 

Le concept:

 

L'enveloppe est un miroir que nous acceptons,

métaphore instruite par l'autre,

nous imposant notre propre reflet grâce auquel,

par émotion, instinct ou nécessité,

nous nous souvenons, persistons et nous prolongeons.

Timbre Env 119

 

Mail Art

L'enveloppe:

C'est en premier la forme qui se dégage, cadre blanc,

"toile tendue", un visible chassis à peindre, presque une habitude.

La forme rectangle, les lignes naturelles, le plein croisé.

Un élan naturel pour de grands formats s'établit au fil du temps.

 

Correspondance

peinture - écriture

avec Amaury

Durant 2 ans, Amaury répondit sous forme de textes à mes "lettres-peintes". 

Chaque fois la réponse fut la juste réponse à ce que je lui envoyais. 

 

 

le 22.06.98

                                                       ‘’Elle est partie ce matin.”

                                            Quand on y pense, c’est déjà bien trop tard.

               C’est comme une fulgurance, une projection, une trajectoire. Une vitesse qui 

prend de cours et qui nous laisse là.

          Tout est dans ce présent qui dure, qui s’étend, invariable jusqu’à ce qu’elle soit 

lue.

Et tout est dans ce matin là, dans cette aurore orange, où la lettre est partie dans les

couloirs distendus de sa fuite en avant.

          On aimerait tant revenir en arrière.

Pour ne serait-ce qu’un mot, un point d’exclamation.

                                       Intercepter, détourner, récupérer au vol. 

Mais cette lettre, c’est un colis de soi au présent immuable qu’on envoie à demain si 

changeant. Et puis que rien n’arrête. Et c’est déjà trop tard.

                                                        “Elle est partie ce matin.” 

          Et tout se précipite, tout s’en va loin devant. Tout va si vite maintenant. Et alors 

qu’autour tout s’enfuit, en devenir comme de grandes traînées bleues, que tout change et tout 

vire, timbré, enveloppé, à l’intérieur, le cachet faisant foi, on demeure.

          Et rien qu’on n’y puisse faire.

                                                         “Elle arrivera demain.”

 

De cette correspondance naquit

cet ouvrage exposé au

Musée de la poste en 2000.

HAUT DE PAGE
 
I
contacts
I